La tour de pierre

JPEG - 27.5 ko
La tour

C’est le seul élément d’origine qui ait résisté aux diverses intempéries, depuis 1826.

La tour est construite en moellons, matériaux couramment utilisés à cette époque en Beauce, pour la construction des fermes et bâtiments d’exploitations, comme en témoignent les murs blanchâtres qui enrichissent nos villages.

La tourelle se compose de :

  • Une tour circulaire de 8 mètres de haut,diamètre extérieur : 7m20
  • Un mur de pierres d’1,10 mètre d’épaisseur à la base

La toiture

La toiture, de forme conique, est tournante pour orienter l’ensemble du mécanisme avec les ailes au vent. La rotation est effectuée par l’homme.

C’est une structure de bois composée de :

  • Une charpente en chêne.
  • Une couverture de 10 000 bardeaux de châtaignier :
    • fendus à la hache pour utiliser les fibres de bois, comme canaux naturels d’évacuation de l’eau .
    • Ils sont percés de 2 trous (à cause de la dureté du bois) pour leur cloutage.
    • Ils sont ajustés au rabot, pour respecter la fibre du bois (la forme conique du toit engendre des bardeaux triangulaires).
    • Ils sont fixés par 2 pointes inox
    • Il faut de 5 à 15 minutes pour installer un bardeau.

Un total de 4 mois de travail bénévole a permis de réaliser cet ouvrage qui fait l’admiration de tous, même dans le milieu professionnel.

La coiffe

Elle est en plomb et d’un poids total de 85 Kg : la partie sommitale représente 6 épis de blé gravés qui alternent avec 6 petits moulins.

La girouette

JPEG - 40.3 ko
La girouette

Don d’un généreux bénévole actif de l’association du moulin. Elle est en inox massif, taillée au bédane à la main.

Ce magnifique ornement représente :

  • La fierté du moulin
  • L’épi de blé
  • Les 2 ailes
  • Sur la queue : l’emblème de l’association : A.S.M.F.P. (Association de Sauvegarde du Moulin de Frouville - Pensier)
  • En partie inférieure : un manége de moulins Les points cardinaux sont repérés par des tulipes à cause de la toiture tournante (à la différence avec la girouette des habitations où le toit est fixe et le Nord orienté vers le pôle magnétique)

Les ailes

JPEG - 14.4 ko
Les ailes

Elles se trouvent à la tête de l’arbre moteur. Elles sont composées de :

  • 2 vergues (les montants)
  • 4 scions (les échelons)

La forme hélicoïdale des scions est appropriée pour une meilleure prise au vent.

Elles ont une envergure de 21 mètres (les plus grandes de la région)

Elles peuvent recevoir une surface de voilure de 80 m2 (toile de coton plastifiée).

Répartie en 8 toiles qui seront ouvertes ou fermées selon la vitesse du vent. Le déploiement des voiles sur les ailes est assez long, car on est obligé d’arrêter le moulin à chaque fois et agir aile par aile.

Les ailes à toiles

Montage actuel, ancienne technique déjà utilisée auparavant au Moulin de Frouville - Pensier,

Il a été remplacé par le système à planches ou Berton (géométrie variable avec commande mécanique depuis l’intérieur du moulin sans pour autant arrêter celui-ci), système retrouvé dans les vestiges lors du démontage.

La technique de la voilure a simplement été reprise dans un but touristique uniquement pour différencier le moulin des autres sites, et ainsi lui redonner l’ aspect bien spécifique du moulin-tour à toiles.

La queue

Pièce servant à la rotation de la toiture, par l’homme, pour la mise au vent.

C’est un chêne entier de 14 mètres de long, coudé dans la forme de la fibre du bois, pour en garder sa rigidité et monté à l’envers (tête en bas - pied de l’arbre dans la toiture).

Dans la partie inférieure, un chevalet appelé « chèvre » l’immobilise au sol pour l’empêcher de se déformer par son propre poids.

...suite...


© http://moulin.frouville.free.fr/ - © Original Design by Flash Templates